restaurant tours nord parçay meslay

Ce qui annihile l’intérêt du vote majoritaire. Lors de presque toutes les élections, les suffrages pour la même charge sont dispersés sur divers candidats. les individus doivent avoir connaissance du droit qui leur est donné ; la limite temporelle avant laquelle ils doivent objecter doit être parfaitement claire ; les moyens qui leur permettent de le faire doivent pouvoir être facilement employés ; les conséquences d’un refus éventuel ne doivent pas être dommageables. Régime politique qui est devenu immoral et attentatoire aux libertés individuelles compte tenu d’une conception ancienne et socialiste de ce que peut être le vivre ensemble. L’impôt est normalement une obligation pour tous (manifestement l’impôt sur le revenu ne l’est pas pour tous puisque 17 millions de Français en sont exemptés au prétexte que leur revenu n’est pas assez élevé), qu’ils votent ou non. Ils font pousser des vignes dans le Pas-de-Calais, Les Kennedy : une nouvelle génération à la conquête du pouvoir, Le gâteau à l’orange de Jean-François Piège, Pour protéger son patrimoine naturel, la Thaïlande fait le choix du tourisme raisonné, Défense : «Au sein des forces spéciales, personne ne cherche la gloire», confie le général Gomart, Le JT de 13 Heures, les critiques, le cancer... les confidences de Jean-Pierre Pernaut, Le brillant succès de Lou Yetu, des bijoux qui réveillent la place Vendôme, Amazon, Cdiscount, Fnac… 10 offres flash à ne surtout pas rater avant minuit, French Days Samsung : -260€ sur le smartphone Galaxy Note10, Adidas, Nike, Converse : jusqu’à -50% sur les baskets chez La Redoute, AirPods Pro : les écouteurs à réduction de bruit à saisir à moins de 215€, Des offres privilèges avec le Club Le Parisien. Voter c'est choisir, c'est être libre, libre de choisir éventuellement de ne pas voter. Leur objectif est simple : empêcher que les autres emportent les élections. Impossible de partager les articles de votre blog par e-mail. Depuis l’ère de l’arme nucléaire, de la télévision, d’Internet et de la mondialisation des communications, l’assassinat de masse des populations s’est ralenti, en revanche le vol (impôt et endettement massif) s’est substitué aux « démocides« , mais un vol est un vol, cela reste toujours un crime ou un délit sans parler du recel de ces vols et de la fausse monnaie (monopole d’émission de la monnaie sans contrepartie réelle) produite par les hommes d’État. Ce qui est sanctionné ce n’est pas le manque de civisme de l’électeur mais son arbitrage entre aller ou non voter, acte qui est déjà négatif pour lui compte tenu de la valeur de son temps c’est-à-dire du gain qu’il peut obtenir en faisant une autre activité plus rémunératrice en termes de salaire ou de loisirs. D’habitude on ne paie pas le voleur pour qu’il vienne vous voler, au contraire on paie des « gens d’armes » pour l’en empêcher. On ne peut consentir à un contrat avec de parfaits inconnus, pas plus qu’on ne peut donner le nom de contrat social à l’obéissance des citoyens à un groupe d’hommes armés appelé gouvernement. Débat : pour ou contre le droit de vote à 16 ans Un statut de pré-majorité est à l’étude. Enfin on peut rappeler l’argument de. On lui dit qu'il peut être maître de son destin, mais c'est faux. La vérification e-mail a échoué, veuillez réessayer. En droit et en raison, une conjecture (au moyen des sondages d’opinions ou de toute autre méthode plus ou moins sophistiquées) sur qui a voté et pour qui n’est pas une preuve du consentement. La famille est déterminante pour la cohésion de l'enfant. C’est un classique des sondages. On peut rappeler que les jeunes de moins de 18 ans ne peuvent pas voter. S’abstenir est donc un acte politique qui délégitime le processus politique. Le recensement qui était obligatoire a été supprimé et remplacé par des sondages sur des échantillons représentatifs de la population sans forcer les gens à répondre et on obtient le même résultat qu’avec le recensement. Si le coût d’opportunité est positif, aussi faible soit-il, l’électeur s’abstient d’aller voter. Si la constitution imposait que les conséquences de l’adoption d’une proposition ne nuisent à aucun membre de la collectivité (comme dans une copropriété), il faudrait pour la faire passer dédommager les perdants (Principe de Hicks-Kaldor). Ce qui, en clair, veut dire qu’un candidat élu ne représente que lui-même. C’est-à-dire un statut pour tout être humain qui désire vivre sur un territoire donné en ignorant l’État et l’ensemble des services qu’il prétend offrir. A chaque étape de la vie, on a des droits et des devoirs. Il pourrait aussi profiter de cette position pour « vendre » son vote d’une manière ou d’une autre à l’un des deux clans qui convoite le pouvoir pour mettre en œuvre  sa proposition ou son candidat1. Electrotechnicien - Technicien SAV Biomédical en Région Parisienne H/F, Ingénieur Développement Logiciel Simulation H/F, Centre Français d’Exploitation du Droit de Copie, Christian Louboutin : les secrets de fabrication de la collection homme. L’incitation au civisme passe par une hausse des gains attendus à aller voter. Il existe en fait trois formes de consentement : Un immigré, qu’il soit politique ou non, et qui demande la nationalité française promet de respecter les règles en vigueur dans le pays d’accueil : il y consent explicitement. Ne nous laissons pas intimider par cette propagande. Les hommes politiques comme les bureaucrates sont des irresponsables institutionnels. Exactement comme l’État devra accepter que les métèques aient leur propre défense. Les étrangers vivants sur notre territoire ne sont pas autorisés à voter pour être représentés au parlement français, même s’ils paient des impôts. ... Syrie : frappes contre une base militaire. Il pourrait notamment permettre aux jeunes de voter aux élections locales dès 16 ans. Cela obligerait les citoyens à  retrouver leur capacité à vivre d’une manière autonome en affirmant leurs droits imprescriptibles que sont la liberté, la propriété et la résistance à l’oppression (article II de la déclaration des droits de l’homme de 1789 qui est au préambule de notre constitution mais qui ne l’est pas dans la charte européenne des droits de l’homme), en se donnant les moyens privés de faire respecter ces droits. Il est également difficile de parler de consentement « tacite », sous le fallacieux prétexte que vous n’exercez pas votre droit d’émigrer. Un jeune de 16 ans n'est pas si déconnecté de la vie politique que ça. Cependant, le prix demandé par l’électeur médian, qui met en compétition les deux clans qui s’affrontent, peut être tel qu’il devient le seul bénéficiaire du vote en captant la totalité de la rente que la proposition mise au vote génère. Les nouveaux articles par email tous les matins. J'entends parfois dire que les jeunes ne sont pas assez matures pour avoir un avis politique. Contrepoints ne peut exister sans vos dons. C’est une guerre de tous contre tous. Un groupe de réflexion, mené par Jean-Pierre Rosenczveig, président du tribunal pour enfants de Bobigny (Seine-Saint-Denis), travaille sur de « nouveaux droits pour les jeunes », notamment celui de voter dès 16 ans aux élections locales. La justification du vote à bulletin secret et à l’anonymat dans l’isoloir (le bulletin de vote n’est pas recevable si vous ne passez pas par l’isoloir) a été conçu pour éviter que l’on connaisse l’individu « pivot » ou l’électeur médian, celui qui fait basculer le vote en faveur d’un camp plutôt que d’un autre. Elsa Hardouineau, 18 ans, élève en hypokhâgne, trésorière de l'Union nationale lycéenne (Poitiers). Le fait de garder le silence a ici valeur de consentement tacite. Voter n’est pas consentir aux décisions collectives prises par une faction politique qui obtient une majorité de suffrages exprimés à l’issue d’un vote. Or une somme aussi grande soit-elle multipliée par zéro fait toujours zéro. Par exemple, un jeune de 16 ans ne paie pas d'impôts, c'est normal, ce sont ses parents qui le font. Parmi ceux qui sont autorisés à voter, nombreux sont ceux qui ne votent jamais et aucun individu ne … La semaine qui vient sera décisive pour comprendre quelle direction va prendre le gouvernement pour apaiser la France. Or, il est impossible de passer un contrat avec une abstraction, un incorporel ou un non-existant. Ils ne représentent que des minorités. Ne soyez pas ignorant de ce que signifie pénétrer dans un isoloir. On pourrait en faire autant avec les élections. Après tout un peuple bien vivant, et non sous l’éteignoir, a davantage d’armes pour se battre. En 2009, malgré les appels insistants du syndicat de l'Union nationale lycéenne (UNL), Martin Hirsch, alors Haut commissaire à la jeunesse, refuse de l'abaisser à 16 ans. Que nous dit-il ? Bertrand Lemennicier est un économiste français, Professeur émérite de l'Université Paris Sorbonne. Bien que cet argument dépende de la procédure de vote, la dispersion des votes sur des candidats marginaux est aussi une façon de voter blanc ou nul. En particulier lorsque le programme politique proposé s’avère néfaste pour l’ensemble de la population ou une fraction d’entre elle, ce qui arrive souvent, pour ne pas dire à chaque fois. Tout citoyen et a fortiori tout homme politique qui refuse que l’on puisse objecter à l’État révèle que l’usage qu’il veut faire du monopole de la violence politique au nom de ceux qui l’ont porté au pouvoir n’est pas honnête. Là, le gouvernement envisage d'accorder uniquement un droit. En Suisse, on peut voter dès 16 ans dans certains cantons pour les élections communales et cantonales. Il ne faut pas oublier que derrière le vote se profile l’usage du monopole de la violence pour réaliser les desseins désirés par une fraction (minoritaire) des électeurs. Il ne se différencie pas fondamentalement d’un brigand, et les hommes politiques dans leur ensemble d’une bande de brigands organisés comme le suggérait Lysander Spooner. Arguments CONTRE le devoir de vote : - C’est antidémocratique : chacun est libre de faire ce qu’il veut de sa voix - La politique, ça n’intéresse pas tout le monde ; ça ne doit pas intéresser tout le monde - On peut être anarchiste (contre le système dans sa totalité) - Une voix de plus ou de … D’où les haines silencieuses et parfois ouvertes qui existent dans ce milieu au demeurant fort sympathique quand on ne cherche pas à s’emparer d’un quelconque pouvoir au sein de cette institution. En effet, si ceux-ci ne votent pas, la probabilité de voir la proposition soumise au vote basculer en faveur de celui qui vote augmente et les gains peuvent alors excéder les coûts. En effet, si chaque camp était capable de connaître cet individu, il pourrait être menacé et subir la vengeance du clan perdant pour les dommages qu’il va créer. Si on met le droit de vote à 16 ans, ... Avoir une opinion c'est bien, des arguments, c'est mieux. Sanctions très variables d'un pays à l'autre, de 10 à 1000€ (1000€ pour le Luxembourg). Puisque tout vote est secret et puisque tout gouvernement secret est par nécessité une association secrète de voleurs, tyrans et assassins, le fait général que notre gouvernement, dans la pratique, opère par le moyen d’un tel vote prouve seulement qu’il y a parmi nous une association secrète de voleurs, tyrans et assassins, dont le but est de voler, asservir et – s’il le faut pour accomplir leur dessein – assassiner le reste de la population. Aucun des membres du conseil d’administration ne proteste. Les individus nés en France ne peuvent, en effet, ni ignorer, ni divorcer, ni objecter au contrat social : ils ne sont donc pas tenus de respecter une quelconque obligation politique. Prenons l’exemple suivant : lors du conseil d’administration d’une entreprise, le Président fixe la date de la prochaine réunion et demande s’il y a des objections. On peut alors parler de consentement par contrat écrit ou par promesse. C'est au lycée qu'ils commencent à devenir des citoyens à part entière. Charge à lui de le faire. En effet, les citoyens ne se font pas connaître individuellement et n’assument pas personnellement la responsabilité de leurs actes en déléguant leur pouvoir à des tiers : les élus. Face au complotisme, il nous faut plus de transparence et plus de démocratie. L’amende qu’il devra payer taxe paradoxalement l’activité alternative, et non pas l’incivisme de l’électeur. Depuis 2007, les Autrichiens de 16 ans peuvent voter à tous les scrutins. Bref, il se trouve, sans l’avoir voulu dans une situation telle que s’il utilise le vote, il sera peut-être un maître, s’il ne l’utilise pas il sera nécessairement un esclave. La France ne serait pas le premier pays d'Europe à franchir le pas. En votant contre Hollande, les électeurs ne votent pas pour Sarkozy, en votant pour Sarkozy, ils votent contre Hollande. Chargé de Recherches au CREDOC pendant de nombreuses années, il s'est occupé ensuite de la branche européenne de l'Institute of Humane Studies, institution dont l'objet est de former les élites de demain à la pensée libérale. Par la nature même des choses, l’acte de voter ne saurait lier que les personnes mêmes qui votent. Les jeunes ont besoin de rites. L’acte de voter dans le cadre étatique est devenu, de fait, un substitut à la balle de fusil. Ce serait forcément un grand pas vers la liberté. L’idée que le contrat social qui lie les individus est une forme de contrat non écrit, confond la notion de règle de conduite avec celle de consentement. Reprenons les dix arguments de Lysander Spooner avec un commentaire contemporain. En accordant la pré-majorité à 16 ans, on ne respecte pas ces étapes. Dans cette lutte, les électeurs ne perdent pas nécessairement leur vie, mais ils perdent des opportunités de vivre une autre vie que celle qui va résulter de cette lutte fratricide. En votant à 16 ans, ils pourraient faire valoir leurs revendications quotidiennes. Mais un tel mot – contrat social – est source de confusion lui aussi et pour les mêmes raisons. Ce refus de participer à un processus de décisions collectives, qui donne le pouvoir de contraindre une population entière ou une fraction d’entre elle à des obligations auxquelles elle ne consent pas, est parfaitement moral. Le pédagogue : Ils ne cherchent pas à devenir des zélés cteurs et des zélées ctrices, et pourtant, en France, les politicards de droite, de gauche, et autres, n’arrêtent pas de déverser leurs inepties sur la nécessité d’accorder ou pas, « le droit de vote » aux « immigrés », c’est à dire en fait aux musulmans. Quantité de votes vont ordinairement à des candidats qui n’ont aucune chance de l’emporter, on peut raisonnablement supposer que ceux qui votent de la sorte l’on fait avec l’intention spécifique, non de soutenir [les candidats qui ont une chance de l’emporter] mais de voter contre [eux]. L’obligation d’aller voter ne transforme pas le gain attendu qui est toujours de zéro, il accroît le coût d’opportunité de ne pas allez voter. Voter devient donc une activité criminelle. Lors de la dernière présidentielle, il y a eu des débats dans les classes et chaque élève était en mesure d'expliquer ses convictions. Les rites comme l'entrée au collège, le bac et le permis de conduire sont des moments forts dans le passage à la vie adulte. Crise de la représentation, renouvellement des élus, parité : résumé des principaux arguments pour ou contre la participation électorale. Ceux qui votent le font sans doute pour éviter que leur propre argent (ou leur temps) ne soit utilisé contre eux ou à des fins qu’ils jugent profondément immorales – comme de financer par l’impôt les campagnes et les partis politiques qui se déclarent sans vergogne vos ennemis ! Le vote, lors d’une élection, est souvent considéré comme un principe de consentement aux décisions collectives prises au niveau d’un État. Faire valoir ses idées. Nous pouvons nous reporter à la lecture de Lysander Spooner (1808-1887) et de son pamphlet « No Treason-The Constitution of No Authority » publié en 1870 à Boston. Maintenant que nous avons une idée plus précise de ce que peut être un contrat social fondé sur le consentement, il est possible de rejeter aisément cette théorie. Mais dans un tel système de compétition pour s’emparer du pouvoir politique (donc d’opprimer autrui) pour réaliser ses fins privées ou communautaires, dès qu’une minorité d’électeurs vote, chacun est involontairement engagé dans une bataille où il faut ou être tué ou tuer ses adversaires (on vote toujours contre quelqu’un ou contre un programme politique). Pourtant, Dominique Bertinotti, actuelle ministre déléguée chargée de la Famille, a décidé de rouvrir le débat dans le cadre d'un projet de loi. C'est en instaurant des débats, par exemple sur la montée des extrêmes, que les jeunes apprennent à se forger une opinion politique. Tout le monde roule à droite et cette règle se fait respecter d’elle-même. Puisqu’il n’y a aucune preuve légale qu’aucun individu particulier soutienne [le candidat élu], on ne saurait légalement affirmer qu’il est soutenu par qui que ce soit. Le droit de divorcer d’avec l’État, le droit d’ignorer l’État et de faire sécession font alors partie des règles fondamentales qui le régissent, faute de quoi il ne s’agit pas d’un contrat mais d’assujettissement ou d’esclavage. Réflexions hétérodoxes sur le réchauffement climatique, Pour l’abstention : soit à l’indifférence entre les deux programmes politiques principaux qui ont des chances de l’emporter, soit à un éloignement idéologique extrême vis-à-vis de ces deux programmes (l’ «, Pour la participation, l’économiste et le politologue font référence soit à la satisfaction obtenue en remplissant son devoir de voter, soit à la prise en compte du comportement des autres électeurs. Selon un sondage paru au mois de septembre, seuls 22 % des 18-24 ans y seraient favorables. Jean-Luc Mélenchon : "La dette de l'État, c'est de la rigolade !". En vérité, dans le cas des individus, leur vote réellement exprimé n’est pas à prendre comme une preuve de leur consentement, même au moment où ils l’expriment. C'est aussi le cas en Allemagne, dans quelques Länder, depuis 1996. Le mandat de Hollande est une excellente illustration de cet argument qui date rappelons-le du XIXe siècle, époque où le suffrage n’était pas encore universel ! Cette notion de contrat social est une pure abstraction. Foutons la paix à la population et laissons-la vivre sa vie. C’est une situation profondément immorale à laquelle les citoyens font face. Exercer une vengeance via l’usage de la force ou de sa menace c’est violer le droit de propriété sur soi ou l’intégrité physique de cet électeur. Il est donc difficile de savoir entre ceux qui s’abstiennent et ceux qui votent, par légitime défense, qui consent à quoi, car le vote est anonyme. Visiblement, la classe politique est gênée par le sujet. Mais si vous êtes né sur le territoire français, de parents Français, vous obtenez automatiquement la nationalité française. Plusieurs conditions sont nécessaires à cela : Dans la mesure où il s’agit d’un contrat, qu’il soit, ou non, tacite, seuls ceux qui y consentent sont concernés. Notaires : vraie ou fausse réforme de cette profession réglementée ? L'article n'a pas été envoyé - Vérifiez vos adresses e-mail ! Des citoyens à part entière. En 1893, la Nouvelle-Zélande accorde le droit de vote aux femmes. Le droit de vote à 16 ans donnerait un nouveau souffle à la vie lycéenne, car les jeunes ont le sentiment d'être oubliés et apparaissent désabusés. Mais aussi une stratégie des partis dominants pour affaiblir leur principal concurrent. Dans notre société, on tend à écarter le jeune de l'influence de ses parents. Ce que les universitaires dans les commissions de recrutement connaissent bien et pratiquent régulièrement, compte tenu du faible nombre de participants à l’élection de leurs collègues. D’aucun homme ne saurait en droit et en raison affirmer qu’il approuve ou soutient [l’action d’un candidat ou d’un parti ou (d’une constitution dans le cas de Lysander Spooner)] à moins qu’il ne le fasse ouvertement, et d’une manière qui le rende responsable pour les actes de ses agents [les députés ou les hommes politiques qu’il a élu] aussi longtemps que ceux-ci agissent dans les limites du pouvoir qu’il leur a délégué. La première guerre mondiale fait sortir les femmes des foyers et évoluer les mentalités. Au contraire, ils désignent, en secret, certains d’entre eux pour user de la contrainte publique en leur nom et pour leur propre bénéfice, tandis qu’eux-mêmes restent cachés aux yeux des autres. Ce qui en dit long sur les raisons réelles pour lesquelles nos concitoyens votent. Pour prendre place dans la vie politique, il faut aussi des devoirs ! Ils sont souvent réélus par les électeurs eux-mêmes quand ils ont été condamnés pour corruption. Voter devient de la légitime défense de la part de ceux qui ne veulent pas, pour des raisons morales, commanditer une violation des droits naturels de leurs concitoyens à qui ils ne veulent aucun mal. Mais il faut absolument développer les cours d'éducation civique, juridique et sociale (ECJS). Sinon les métèques pourront alors créer des routes pour eux si l’État refuse qu’ils circulent sur ses propres routes. Ne soyez pas ignorant de ce que signifie pénétrer dans un isoloir, mettre secrètement un bulletin de vote  dans une enveloppe et la glisser dans la fente d’une urne. Il s’agit d’une fiction pour vous faire croire que vous avez l’obligation de respecter les décisions prises, parce que vous avez volontairement pris part à la décision en votant pour un représentant de vos idées et / ou intérêts. Dans la période d’entre-deux guerres, la Chambre des députés vote 6 fois en faveur du droit de vote des femmes ; mais le Sénat bloque le … Malheureusement l’action de voter ne peut valoir consentement à l’État ou à son régime politique, la démocratie, ce Dieu qui a échoué, pour reprendre le titre célèbre d’un ouvrage de H. H. Hoppe, ni à la décision prise. Le secret et l’anonymat, par définition interdisent d’affirmer que voter puisse signifier consentir aux obligations issues du vote.

Vol Alger Istanbul Turkish Airlines, Avis De Disparition, L'amour Est Aveugle Streaming, Série Zombie 2019, Cabinet Du Maire La Garenne-colombes, Livraison Masque Airoldi, Mwaka Moon Lieu De Tournage, Best Of Intouchables,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *